Les impacts de la loi de finances sur le logement

Immobilier

24 Octobre 2017

Loi de finances et logement.jpg

Le Gouvernement a annoncé une baisse de l'APL de 5€ par mois depuis le 1er octobre 2017, puis à partir du 1er janvier 2018, une baisse d'en moyenne 60€ par mois. Il demande à l'ensemble des organismes Hlm de compenser cette seconde baisse d'APL par une déduction de loyer équivalente.

QuelLES CONSÉQUENCES pour le logement social ?

Nous souhaitons vous informer des impacts qu'aurait le vote du budget 2018 de l'Etat concernant le volet du logement social.

Neotoa investit la totalité des loyers perçus dans la construction de nouveaux logements, dans l'entretien des résidences et dans leurs réhabilitations. Les conséquences immédiates seraient donc :

  • Une baisse des réhabilitations, en effet 300 logements ne seraient pas réhabilités dès l'an prochain. Ce qui représente plus de la moitié des travaux de réhabilitation visant à améliorer le cadre de vie et à réduire les factures énergétiques de nos locataires.
  • Une baisse de 180 constructions neuves, soit une attente plus longue pour les demandeurs, et des possibilités réduites en terme de changement de logement. 

Neotoa passera le cap, mais de nombreux organismes de logements sociaux risquent de se retrouver en très grande difficulté financière. Au-delà des conséquences directes sur le logement, c'est tout le tissu économique local, en particulier du bâtiment, qui perdrait de nombreuses commandes et donc des emplois.

Nous restons bien sûr mobilisés au service de nos locataires, malgré les incertitudes qui pèsent aujourd'hui sur nos moyens, pour mener à bien nos missions.